20220702 - Week-end en Lozère

Rédigé le 08/07/2022
G.C.








ALERTE ! Les Kiwaniens Ruthénois ont envahi la Lozère ...

Déplacement prévu de longue date, ils étaient 22 Kiwaniens et conjoints a avoir pris leurs quartiers en Lozère en ce premier week-end de juillet. Ce n'était pas un voyage en terre inconnue, car outre la proximité, Aveyron et Lozère ont beaucoup de points communs et surtout, nos amis Kiwaniens de Mende avaient tout organisé pour nous.

Premier rendez-vous le samedi matin au restaurant « La Margeride » autour d'une bonne table, où Lozériens et Aveyronnais ont confirmés leurs préférences pour les menus qui tiennent au corps. Après ces premières agapes, il faut bien sûr un peu d'exercice. Ce sera la visite du Malzieu (01) puis l'ascension de la tour d'Apcher (02). En fin d'après-midi, regroupement à l'hôtel à Mende, autour d'un apéritif, avant de poursuivre la soirée les pieds sous la table (03), en effet le grand air ça creuse.

Après une bonne digestion nocturne et un sommeil réparateur, tout le monde est sur le pont ou plutôt sur le « parking du foirail » (04) où un guide nous prend en charge pour la matinée. Il nous fera tour à tour découvrir, souvent avec une pointe d'humour, les rues piétonnes de Mende, ses fontaines (5), sa cathédrale Saint-Privat, l'ancienne pharmacie de l'hôpital tout à fait remarquable (6) et une vieille maison nommée « la synagogue » car elle a hébergé des familles juives réfugiées.

Très conscients de leurs aptitudes cyclistes limitées, c'est en voiture que les Kiwaniens attaquent la fameuse « montée Jalabert » jusqu'à l'aérodrome de Mende, où a été tourné la fin du film « La grande vadrouille ». Là, nous profitons quelques instants du magnifique point de vue sur toute la ville de Mende (7), avant de reprendre nos véhicules pour rejoindre la ferme auberge des Laubies. Encore une bonne adresse de la gastronomie locale, où nos présidents échangent leurs fanions (8), avant cette dernière rencontre à la fourchette, très disputée par les deux clubs (9).

Après ce match, séance de décontraction musculaire sur le causse Lozérien (10) pour admirer quelques particularités géologiques et surtout de nombreux menhirs qui parsèment le paysage (11), sans que l'on sache vraiment (comme à Carnac ou sur l'île de Pâques) le pourquoi de cette présence en ces lieux. Nos amis Lozériens nous expliquent avoir financé le redressement de quelques menhirs. Ne voulant pas être en reste, avant de partir, les Aveyronnais dressent sur le sol un jeune menhir (12) qui, s'il est bien arrosé par nos collègues, devrait bien grandir pour rejoindre ses prestigieux ancêtres.

En conclusion de ce week-end, le symbole du Kiwanis est hissé sur un de ces mégalithes par un des vétérans (13), toujours plus haut, toujours plus fort, toujours plus Kiwaniens.

Merci beaucoup aux Lozériens, les Aveyronnais ont passé un très bon week-end chez vous.